Boualem Sansal

BOUALEM SANSAL

 

De la part de Michèle :

 


L’Académie Française a décerné jeudi le Grand Prix de la Francophonie, accompagné d’une dotation de 20 000 euros, à l’écrivain Boualem Sansal. Ce romancier et essayiste lutte pour la liberté de parole, de culture et de religion en Algérie.

Avant de devenir écrivain, Boualem Sansal était un ingénieur, docteur en économie. Né en 1949 dans le village de Theniet-el-Had, il a effectué différents métiers : enseignant, consultant, chef d’entreprise et haut fonctionnaire.

Il vient à la littérature et au roman à la fin des années 1990, encouragé par son ami écrivain Rachid Mimouni. Dès son premier livre paru en 1999, il est salué par la critique et le public, particulièrement en France et en Belgique, puis en Allemagne avec son roman Le Village de l’Allemand (2008) pour lequel il reçoit le Prix de la paix des libraires allemands.

Boualem Sansal est un habitué des récompenses. En 1999 il reçoit le Prix du premier roman pour son livre Le Serment des barbares. Son roman Le Village de l’Allemand, paru en 2008, est récompensé par plusieurs prix dont le Grand Prix RTL-Lire 2008.



15/06/2013
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek