Les intellectuels et la guerre d'Algérie

LES INTELLECTUELS ET LA GUERRE D'ALGERIE

Exposition IMEC à l'Abbaye d'Ardenne

16 juin au 14 octobre 2012

Texte et photos proposés par Michèle Briançon que nous remercions

Au-delà des tabous et des silences, au-delà des partis pris, au-delà même de l'histoire des événements aujourd'hui précisément établie, grâce à des documents inédits, une autre histoire de la guerre d'Algérie peut s'écrire : celle des mobilisations qu'elle provoqua dans le paysage intellectuel français. 

On oublie le plus souvent les débats, les causes et les combats qui agitèrent alors les intellectuels, comme si tous avaient été, d'emblée et unanimement, anticolonialistes, comme si « le sens de l'histoire » s'était imposé. Seul le manifeste des 121, pourtant tardif, reste dans les mémoires. Cependant dès 1954, les consciences se mobilisent. Très vite, les dénonciations sont argumentées et les débats divisent. Groupes, solidarités, réseaux, le monde intellectuel veut croire en son pouvoir d'action. Textes visionnaires de Camus, d'Amrouche, de Mounier, de Ricœur…, engagements et déchirements des protagonistes – de Sartre à Domenach, Vidal-Naquet ou Paulhan…–, mobilisation des revues et des éditeurs… L'exposition fait entendre, pièces d'archives à l'appui, la violence des débats et l'ampleur des enjeux politiques. 
Jamais le discours des intellectuels et leur mobilisation n'ont fait l'objet d'un récit en archives. Plus de 250 documents extraits des collections de l'IMEC et d'autres institutions et de fonds privés permettent une autre approche de l'histoire de ces engagements. Pour la première fois sont présentés « ennemis complémentaires » ou alliés objectifs, sans point de vue surplombant, de sorte que chaque visiteur puisse construire son propre cheminement. 



05/10/2012
23 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 199 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek