Mai 1958 à Téniet

MAI 1958

13 mai d'un magnifique printemps.
Formidable élan d'enthousiasme où les pieds noirs ont cru que le cauchemar, qui durait déjà depuis 4 ans, allait prendre fin dans un grand moment de fraternisation.
C'était sans compter avec la duplicité du pouvoir en place qui préparait l'arrivée du général de Gaulle avec la Vème République dans ses bagages.
Nous étions seulement au milieu du gué et la guerre sans nom allait encore durer quatre longues années. Quatre années au cours desquelles les dernières illusions allaient tombées en même temps que des victimes innocentes pour les deux bords.
Téniet y a cru, des foules de paysans ont été "spontanément" mobilisées dans une puérilité qui aujourd'hui fait sourire.


La grande illusion


Uniformes, médailles, discours et robes blanches ...


Les calicots sont là mais que disent-ils ?


Devant la mairie - M. Daguenet chef de la police municipale
Probablement l'homme le plus haï du village


Encore devant la mairie, face à la rue gal Margueritte


Les autorités civiles et militaires
Derrière elles, le bon public !

Quand on connait la suite, tout cela paraît dérisoire. Dommage que derrière ces images il y ait eu la dure réalité couleur de sang.
FR



13/10/2008
12 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 199 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek