Monographie du cèdre - année scolaire 1947/1948

MONOGRAPHIE DU CÈDRE
par les classes de CM
Année scolaire 1947 / 1948




Cette monographie, réalisée par les élèves des CM, a été offerte à Maurice Thorez, pour son cinquantième anniversaire.
Le document originel est déposé aux archives municipales du musée d'Ivry-sur-Seine.
Ce travail collectif est très intéressant notamment, pour les images qui sont des gravures réalisées par un ou des élèves.
Un de nos lecteurs en sait probablement plus et nous fera connaître la genèse de cette monographie.

Pour ouvrir le document complet en format PDF, cliquez !

Voici le commentaire d'Yves Garcin qui apporte un éclairage à ce document intéressant à plus d'un titre :
" Effectivement, cette monographie du
Cèdre a été composée et imprimée par les élèves du cm1, sous la direction de Mr Gaston Yvorra. Etant ami de M. Veillon, ingénieur des eaux et forets, j'étais chargé de recueillir les documents nécessaires à l'élaboration de "la cédraie", journal que nous devions non seulement élaborer, mais aussi vendre dans le village, au profit de l'école..... à tour de rôle.
Par équipe de 4, on recomposait avec des lettres en plomb, des "racks", sur lesquels on disposait les différents textes, dans des cadres en bois, avant de passer un rouleau imprégné d'encre noire, et les imprimer,avec une presse (rudimentaire), avant relecture et corrections inévitables.
NB : il ne faut pas oublier que nous étions en 1947, juste après guerre, et qu'une pareille initiative était révolutionnaire pour l'époque ! A cet effet, lorsque je montre avec une réelle fierté cette monographie à mes amis enseignants, ils restent ébahis et ma crédibilité serait mise en doute, si je ne pouvais la justifier ! En outre, nous composions individuellement la couverture de cette monographie en choisissant un dessin que nous retranscriptions, en cuir repoussé ( eh oui!). Je n'ai hélas pas le savoir faire, pour scanner cet ouvrage, et remuer surement, "le palpitant" des apprentis imprimeurs. Cette monographie était fort complète, très fouillée, et intéressante à tous points de vue ...... Quand on pense qu'elle fut éditée par des gamins de 8 - 9ans !!!! Qui dit mieux ? Fort du succès de cet essai de coup de maitre, on fit en 49 - 50, une monographie du chêne liège, tout aussi passionnante, car on oublie, messieurs les thénietiens, que nous avions également une forêt de chênes lièges non négligeable, non exploitée ( allez savoir pourquoi ?). En effet, à cette époque, l'Algérie disposait d'une surface de 440.000 ha de chênes lièges, dont 150.000 en Corse. A titre comparatif, l'Espagne, disposait de 340.000 ha. Et Théniet était à la limite méridionale de cette sylve, et climat froid, et sol ingrat pour l'espèce, expliqueraient peut être aussi, vu le faible rendement en liège, ce manque d'intérêt ...
Voilà chers amis, ce que je pourrais vous dire pour éclairer votre lanterne, sur ce sujet. Je me remémore tous ces détails, 60 ans en arrière, comme si j'y étais encore.....".
Yves Garcin



20/04/2012
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 200 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek